La Fédération des Ecoles Protestantes d’Haïti (FEPH) salue la publication du calendrier scolaire 2017-2018

27 Juil
0
0
0

Port-au-Prince, le 21 juillet 2017

Note de Presse

La Fédération des Ecoles Protestantes d’Haïti (FEPH)

salue la publication du calendrier scolaire 2017-2018

La Fédération des Ecoles Protestantes d’Haïti (FEPH) note la publication par le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP), sur son site officiel, du calendrier scolaire 2017-2018 fixant les dates d’ouverture et de fermeture des classes pour la prochaine année scolaire respectivement le lundi 04 septembre 2017 et le vendredi 29 juin 2018. La FEPH salue cet effort du ministère de publier assez tôt le calendrier scolaire et l’invite à prendre toutes les dispositions nécessaires de manière à garantir le respect du temps d’apprentissage durant la nouvelle année scolaire 2017-2018 pour le plus grand bien de chaque enfant haïtien.

 

Parallèlement, il est réjouissant de constater une augmentation du nombre de jours de classe pour la prochaine année académique. De 186 jours de classe en 2016-2017, les élèves auront droit à 194 jours d’apprentissage en 2017-2018. Cette disposition, à la fois importante et symbolique, aura la vertu de rapprocher le pays du quota des 200 jours de classe par année conformément à la moyenne internationale recommandée. En effet, la Fédération des Ecoles Protestantes d’Haïti demeure convaincue que ce calendrier scolaire pourra rester lettre morte si les acteurs éducatifs, politiques, étatiques et non étatiques n’œuvrent convenablement à son application. Elle se rappelle malheureusement que la dernière année scolaire 2016-2017 a été le théâtre de tristes évènements ayant fortement affectés la fréquentation scolaire, tels le passage de l’ouragan Matthew ayant sévèrement touché le grand Sud du pays, les mouvements de protestations électorales pendant plusieurs semaines dans certaines zones (à Pilate, par exemple), la tentative d’incendie de plusieurs bâtiments scolaires (à Torbeck, par exemple), l’organisation de carnavals communaux dans plusieurs régions du pays en plus du carnaval national provoquant des jours fériés avant et après les festivités et la longue grève des enseignants des écoles publiques ponctuée de manifestations parfois violentes avec la participation regrettable de nos enfants, l’avenir du pays.

 

Considérant le lien viscéral existant entre la qualité de l’éducation et le respect du temps d’apprentissage, la FEPH se demande si le pays n’est pas menacé de se retrouver sur une liste de pays prédateur du droit des enfants à une éducation de qualité à travers la répétition au fil des années des mêmes circonstances empêchant aux enfants de poursuivre normalement leur scolarité, plus de 20 ans après la ratification de la Convention internationale des droits de l’enfant par Haïti.Ainsi, la Fédération des Ecoles Protestantes d’Haïti croit opportun de suggérer les mesures minima suivantes :

  1. Au MENFP de :
  •  Redoubler d’efforts pour compléter les activités relatives aux examens officiels de fin de cycle fondamental (9ème année) et du secondaire (baccalauréat) au plus tard à la mi-août.
  • Mettre des bouchées doubles afin de conduire avant septembre les activités devant assurer une rentrée scolaire en bonne et due forme, comme la nomination des enseignants, le paiement des arriérés aux enseignants, la subvention des manuels scolaires, le versement des arriérés du PSUGO…
  • Se doter d’un plan de contingence pour le système éducatif en vue de mieux faire face aux catastrophes naturelles et de garantir le fonctionnement des écoles en situation d’urgence.

2. Aux enseignants et directeurs d’école de

  • Se préparer pour une rentrée scolaire dès le 04 septembre.
  • Gérer le temps d’enseignement en professionnel responsable afin de compenser les jours ratés.

3. Aux parents de :

  • Préparer leurs enfants à se rendre l’école dès le premier jour de la rentrée scolaire et de chaque reprise des activités scolaires après les vacances.

 

Enfin, la FEPH estime qu’il est nécessaire de légiférer sur les dates de réouverture et de fermeture des classes ainsi que sur le nombre de jours de classe par année afin d’éviter toute variation défavorable du temps d’apprentissage scolaire. Elle entend travailler avec les autorités étatiques, le MENFP et le Parlement en particulier, pour avancer vers cette législation.

 

La Fédération des Ecoles Protestantes d’Haïti est une institution d’encadrement scolaire-à but non lucratif- créée le 09 mai 1986 par des Missions, Eglises et Organisations protestantes intervenant dans l’éducation. Elle encadre précisément 3000 écoles par des activités centrées sur la Mobilisation de ressources humaines, financières et matérielles, la Structuration et l’Adéquation des services aux besoins des membres, l’Amélioration de la qualité de l’éducation et l’Augmentation de l’offre scolaire, la Consolidation de la gouvernance et l’Opérationnalisation des nouvelles structures régionales, et le Plaidoyer pour l’équité et la qualité dans le système éducatif national au bénéfice des enfants haïtiens sans distinction de sexe et de religion.

 

Guilbaud SAINT-CYR                                                                                                                      Christon ST FORT

Président du Conseil d’administration                                                                                       Directeur exécutif

 

 

Contact Média :

Fédération des Ecoles Protestantes d’Haïti

christon.stfort@feph-haiti.org

(509) 2943-0787

Posted by: Category: Nouvelles

Post Comment

Top